Le fruit du pêché originel était une pomme
Le fruit du pêché originel était une pomme

Selon le Livre de la Genèse, premier livre de la Torah, et donc de la Bible, Dieu planta dans le jardin d'Éden deux arbres : l'Arbre de Vie, symbole de l'immortalité, et l'Arbre de la connaissance du bien et du mal. La consommation des fruits de ce dernier était interdite à Adam et Ève. Celle-ci se laissa néanmoins convaincre par le serpent Nahash de goûter au fruit de l'arbre défendu, puis de le partager avec Adam.
Suite à cet acte, le péché originel, Adam et Ève furent chassés du jardin d'Éden et, privés des fruits de l'Arbre de Vie, condamnés à devenir mortels.

Dans l'imagerie populaire, le fruit défendu est traditionnellement représenté comme étant une pomme. Pourtant, si la Bible mentionne plusieurs fois les deux arbres, aucun fruit n'est spécifiquement nommé :

L'Eternel Dieu fit pousser du sol toutes sortes d'arbres d'aspect agréable portant des fruits délicieux, et il mit l'arbre de la vie au milieu du jardin. Il y plaça aussi l'arbre du choix entre le bien et le mal.
[...]
16  L'Eternel Dieu donna cet ordre à l'homme : Tu pourras manger de tous les arbres du jardin,
17  mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.
La Genèse, chapitre 2 (traduction de Louis Segond)

Cette erreur est probablement due à la traduction de la Vulgate, la version latine de la Bible, datant du IVème siècle. Dans celle-ci, l'Arbre de la connaissance du bien et du mal est désigné par les mots "lignum sciante boni et mali". Or, "mali" est le pluriel de "malum", terme désignant à la fois le mal et la pomme.
De plus, en latin, le terme désignant un fruit est "pomum". La ressemblance avec la pomme est évidente.

Au fil des siècles et des interprétations, la pomme a néanmoins parfois été remplacée par d'autres fruits. La figue, notamment, s'avère un choix logique, puisque le figuier est explicitement cité dans la Bible. En effet, ce sont les feuilles de cet arbre qu'ont utilisé Adam et Eve pour dissimuler leur nudité :

Les yeux de l'un et de l'autre s'ouvrirent, ils connurent qu'ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s'en firent des ceintures.
La Genèse, chapitre 3 (traduction de Louis Segond)

D'autres fruits sont néanmoins régulièrement cités : le raisin, notamment, ou la grenade, originaire du Moyen-Orient, dans lequel aurait été situé le Jardin d'Eden. Pour certains, le fruit défendu ne serait même pas réellement un fruit : il s'agirait de la viande, dont Dieu n'avait pas autorisé la consommation à Adam et Eve.

L'association de la pomme au fruit défendu aura en tout cas donné son nom à la pomme d'adam. Le morceau de pomme croqué par Adam lui serait resté coincé dans la gorge, résultant dans ce relief rappelant à chaque homme le pêché originel.

Sources :
Fruit défendu - Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fruit_défendu
La Bible - EnseigneMoi : http://www.enseignemoi.com/bible/genese.html

Commentaires
Commentaire :
Pseudonyme :

Adresse mail :